AGEME - Moselle-Est :: Chargement !

8 rue Nicolas Colson - BP 87 - 57803 FREYMING-MERLEBACH Cedex
Tél : +33 (0)3 87 82 88 24 | Fax : +33 (0)3 87 82 88 80
accueil@ageme.fr

Le financement participatif, possible vecteur de captation d’informations

Le financement participatif ou crowdfunding (« financement par la foule ») a connu ces dernières années un succès indéniable. A titre d’exemple, en 2016, le recours à ce type de financement fait encore état d’une progression de 40% par rapport à 20151.

Pour contribuer à leur développement, des entreprises à haut potentiel (PME et start-up) recourent de plus en plus au financement participatif (sous forme de dons, de prêts ou de financements en capital), en complément d’investissements plus classiques (banques, fonds institutionnels ou étatiques). Les opérations sont menées via des plateformes qui proposent un financement par voie de prêts (crowdlending) ou d’investissement en capital (crowdequity). Dans le cas d’un investissement en capital, il se fait soit par investissement direct, soit par le biais d’une holding regroupant les investisseurs particuliers.

Le recours à ces plateformes, qui permettent, depuis le 1er octobre 2014, de lever jusqu’à 1 million d’euros, constitue une véritable opportunité pour les entreprises afin de satisfaire tout ou partie de leurs besoins en financements.

Les risques éventuels inhérents à ce type d’activité ne doivent toutefois pas être occultés. Pour y recourir, les entreprises sont en effet tenues de déposer sur la plateforme de crowdfunding un dossier contenant des informations sur la société/le projet, afin d’en informer les investisseurs potentiels.

Cette modalité de financement peut alors constituer un outil de captation de données stratégiques.

Par ailleurs, dans le cas d’un investissement en capital, cette forme de financement peut générer une fragilisation du capital de l’entreprise si un concurrent étranger se positionne parmi les investisseurs.

 

Pour avoir accès à la publication, cliquez ici pour la télécharger.

 

Source :
Flash Ingérence Économique n°31 ; Mars 2017
République française – Direction Générale de la Sécurité Intérieure